Comment tester un anémomètre ?

A noter : Il existe plusieurs types et modèles d’anémomètres dont il faut tester le bon fonctionnement pour ne pas tomber dans les erreurs d’observation de la vitesse du vent. En effet, l’anémomètre est principalement conçu pour mesurer la vitesse du vent. Certains se limitent à fabriquer eux-mêmes leur matériels de mesure de vitesse de vent, d’autres sont astreints à se procurer des modèles sortis d’usine.

Pour en savoir plus sur cette instrument, rendez vous sur ce site

Tester les matériels de fabrication maison ou artisanaux

Parce que l’anémomètre est de fabrication maison, il faut tenir compte du bon endroit et de la bonne hauteur pour réaliser le test. A titre de rappel, l’anémomètre artisanal peut être fabriqué à partir des matières à moindre coût ou à partir des objets de récupération, mais il faut tenir compte de l’équilibre de poids et de mesure entre les 4 hélices par exemple. Au fait, bien observer les techniques de base.  Pratiquement, il faut choisir un lieu exposé à tous les vents pour le test.

L’artisan peut fabriquer différents types d’anémomètres relativement aux matières utilisées. Par exemple, un anémomètre de défection ou un anémomètre à tube à pression peut être construit avec une pièce de bois, un fil métallique, un tube de verre, un carton, une colle, une règle, un rapporteur, etc. Le processus de fabrication va être observé dans un autre tutorial. Ici il s’agit de tester le matériel de fortune, il s’agit de l’étalonner. Pour ce faire, il faut utiliser une voiture et tenir compte qu’il n’y a pas de vent lors du test. Il faut tenir l’anémomètre à la portière et lorsque la voiture roule à 10km/h, il faut marquer sur le rapporteur (graduation standard évidemment) le point atteint par le carton. Les marquages sont effectués respectivement selon l’allure de la voiture, par exemple à 15km/h, à 20, à 25, à 30, etc. A cet effet, il s’agit de connaître approximativement la vitesse horaire du vent.

En suivant ce lien vous allez être diriger vers un guide d’achat pour bien choisir votre modèle d’anémomètre

Tester les anémomètres acquis auprès des grands fournisseurs

Certainement, une fiche technique est requise lors de l’achat d’un matériel pour savoir comment installer puis démarrer et suivre le bon fonctionnement.  Pour le cas d’un anémomètre, il faut surtout maîtriser le test et les valeurs des indicateurs de vitesse pour éviter les mauvaises décisions qui en découlent. Par exemple pour tester les modèles MTN580690 ou MTN580692, l’utilisateur est appelé à faire tourner continuellement la girouette durant 20 secondes. Si nécessaire, se servir d’un sèche-cheveux ou d’un souffleur. Il faut savoir interpréter les chiffres qui s’affichent pour bien mesurer la vitesse du vent. Les fiches et les branchements des fils doivent suivre les instructions du fabricant pour avoir les bons résultats.

Plusieurs modèles d’anémomètre sont disponibles sur le marché. Certains modèles proposent une multiple direction de vent avec une résolution exprimé en degré. Il faut tenir compte de ces détails sur papier et les tester sur pratique. Possiblement sur un anémomètre, la vitesse du vent peut s’étendre sur une plage de précision entre 0 à 50m/s, autrement dit de 0 à 180km/h. Lors du test, il faut tenir compte de la précision des résultats +/- 5%. Pour effectuer le test, il va falloir se servir d’une connexion fiable, plus précisément d’une passerelle de connexion, par exemple du modèle MA10 000 qui peut tourner à plus de 860 Mhz et aussi un câble LAN. Les gens d’aujourd’hui utilisent leur smartphone pour collecter les résultats des tests de l’anémomètre. A noter : le test n’est pas seulement indispensable lors de l’achat du matériel, c’est également important durant l’utilisation.