Qui sont les meilleurs champions du monde de babyfoot ?

babyfoot

À la manière du football réel, le babyfoot connait diverses compétitions nationales comme internationales, rassemblant plusieurs clubs et licenciés sur le plan national, continental ou mondial. Ces compétitions se soldent par l’éclosion d’icônes diverses. Il s’agit d’hommes et de femmes se plaçant en véritables professionnels des tables de jeu, avec des techniques édifiantes. Entre trophées, médailles et honneurs, quels sont les plus grands champions du football de table ?

Olivier Coco

Troisième au classement français du meilleur joueur de babyfoot, Olivier Coco évolue plus en simple et en club. La quarantaine passée, il est auteur de nombreux sacres dont les plus marquants demeurent son titre de champion du monde de babyfoot en simple successivement en 2017 et en 2018. Aujourd’hui encore, ce passionné du football de table s’implante un peu plus dans le domaine notamment avec l’ouverture de la « colo babyfoot » transformant ainsi sa passion en gagne-pain.

Frédéric Collignon

Frédéric Collignon

Il est indubitablement la légende du babyfoot et possède à son actif un palmarès impressionnant jusque-là non égalé. Frédéric Collignon s’est en effet imposé pendant une quinzaine d’années dans toutes les salles de grandes compétitions mondiales et demeure le seul à maitriser tous les modèles de babyfoot homologués en compétition à savoir bonzini, Leonhart, Roberto, garlando, jupiter… Cette maitrise est à l’origine de ses nombreux titres. Septuple champion du monde à la multitable, 118 trophées en simple, 54 fois champions du monde et 306 titres en double, ceci lui a bien valu le surnom d’« extraterrestre » de la part de son homologue français, Frédéric Fleury. Véritable passionné, cette icône belge continue de sortir de temps à autre de sa retraite pour encore s’essayer à quelques Opens mondiaux.

Miguel Dos Santos

Miguel Dos Santos

Longtemps resté dans l’ombre de Frédéric Collignon, Miguel Dos Santos a pu s’arroger les premières places aux compétitions mondiales après le départ de celui-ci. Le joueur français de babyfoot, entrainé depuis son plus jeune âge par son père, Hervé Dos Santos, maitrise parfaitement bien trois tables de jeu : la bonzini, le Leonhart et la tornade. Espoir de France en 2005 et 2008, il a raflé la première place à la mondiale multitable de 2013 et aux mondiales bonzini de 2013, 2014 et 2018.

Lire aussi : Le coaching en ligne – Une bonne motivation sportive.

Par son palmarès impressionnant et sans cesse montant, ce jeune joueur de 29 ans est en passe de devenir le nouveau Collignon. Il n’hésite d’ailleurs pas à s’imposer en compétition et à gagner des titres avec son père dont celui de champion de France en double. Mais la réalisation qui fait le plus la fierté du joueur français, c’est le titre de champion du monde en double de Leonhart, décroché par le duo père-fils en Allemagne l’an dernier. Rappelons qu’ils demeurent les premiers Français à s’imposer en maître sur une table Leonhart.

Sébastien Meckel

Avec plus de 13 sélections en équipe de France, Sébastien Meckel est l’un des joueurs ayant marqué de leur histoire le babyfoot français. Il est d’ailleurs le véritable acteur de la victoire de l’équipe de France aux championnats du monde de Nantes en 2013. Avec plusieurs titres en simple, club, double et double mixte, il demeure une légende du babyfoot français.

Yannick Hansen

Illustre figure du babyfoot allemand, Yannick Hansen s’est très tôt imposé dans les grandes compétitions de la discipline. Avec plusieurs titres de décrochés, il doit sa réputation à ses trophées remportés en tant que champion du monde en simple de 2013 et de 2015 sur la table Leonhart à seulement 22 ans.

Et de nombreux autres noms…

La liste des champions mondiaux de babyfoot est loin d’être exhaustive. Beaucoup d’autres joueurs ont marqué de leur empreinte cette compétition pourtant très peu plébiscitée du grand public. Il s’agit par exemple du français Adel Yousfi, de l’américain Tony Spredeman et du tchèque Ladislav Krepela. Clémentine Tomar, numéro un mondial chez les femmes a également à son actif un nombre incalculable de trophées mondiaux – Tous ces champions ont sûrement joué au moins avec un de ces modèles ! On parie ?

À voir …